• 29
    sept
    2016
  • Posté par
  • Posté dans
    Conseils pratiques
  • Discussion
    Pas de commentaire

Paroles de parents : "Ils ont la liberté de construire leur propre séjour "

dsc_0082

Audrey a inscrit sa fille Manon, 12 ans, et son fils Nathan, 8 ans, plusieurs fois en colonie de vacances chez VIVA, pour des séjours ski et au Château de Saint-Fargeau.

 

Comment est venue l’idée des colonies de vacances ?

 

L’objectif premier, c’était de les occuper. Nous, on a pas deux mois de congés tout l’été. Et le centre de loisirs, ça fait moins « vacances ». L’hiver, c’est plutôt l’envie qu’ils puissent faire du ski et des activités en extérieur, sinon on sait qu’avec le mauvais temps, les enfants vont rester enfermés à la maison. C’est un cadre différent pour eux, ça leur donne une petite autonomie. Ça leur permet de voir d’autres façons de vivre, d’autres façons de faire, de manger différemment, de faire son lit, de se débrouiller pour les petites choses du quotidien. En colo, il n’y a pas toujours quelqu’un derrière eux pour faire à leur place. Je trouve que savoir vivre une semaine sans ses parents, avec d’autres enfants en collectivité, c’est pas mal. Et surtout, ils en gardent de super souvenirs, ils ont plein de choses à nous raconter. Si on peut leur offrir cette expérience en plus, c’est une chance.

 

Comment aviez-vous choisi l’organisme ?

 

Ce sont des amis qui nous avaient parlé de VIVA. Je suis une vraie maman poule, totalement flippée, j’avais un grand besoin d’être rassurée, notamment sur l’encadrement. Je voulais être sûre que si quelque chose n’allait pas, on allait m’appeler. Avec VIVA, je savais que le nombre d’enfants par animateur était très raisonnable, et le sérieux de l’organisme m’a été confirmé à la gare par les parents. Une des autres mères m’a dit : « je les connais depuis des années, faut pas que tu t’inquiètes, c’est génial, ils sont trop sympas ». Je n’ai pas été déçue, VIVA, c’est génial. Les enfants, comme les parents, aujourd’hui sont de plus en plus exigeants. C’est difficile d’être à la hauteur, ils le sont. Les enfants sont ravis, à chaque fois ça semblait difficile de quitter les animateurs. Il y a vraiment un lien qui se crée.

 

Comment choisissez-vous les séjours ?

 

Après l’encadrement et la qualité d’animation, le critère, c’est la variété des activités. C’est bien que les enfants aient le choix : on leur propose des activités, ils peuvent découvrir plein de choses, mais on sait qu’ils ont une marge de manœuvre pour faire ce qui leur plaît. On les encourage à aller vers la nouveauté, mais ils ont la liberté de construire leur propre séjour. Ensuite, c’est le cadre. Cet été, on a choisi le Château de Saint-Fargeau, c’est atypique, avec un espace vaste, de la nature. Avec des activités qu’ils ne pourraient pas faire avec nous : escrime, poney à cru, les veillées... Et comme critère, je regarde aussi la taille des chambres, c’est important de les imaginer dans l’environnement de la colonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2013 Blogo. All rights reserved.