• 22
    mai
    2018
  • Posté par
  • Posté dans
    Conseils pratiques
  • Discussion
    Pas de commentaire

8 bonnes raisons de ne PAS inscrire votre enfant ou votre ado en colo

bike-775799_1920

La colonie de vacances, c’est une expérience à risque : on ne vous le cache pas. Pour les enfants, pour les ados et…pour les parents.

 

#1 – Il ou elle pourrait se faire de nouveaux amis

En colo, les enfants et les jeunes sont amenés…à rencontrer *attention SPOILER* d’autres enfants et d’autres jeunes. Qu’ils n’ont jamais vu auparavant, qu’ils n’auraient jamais vu autrement, qui viennent d’autres régions (parfois même d’autres pays), qui fréquentent d’autres écoles, d’autres milieux sociaux. Et dans la mesure où ils partagent les repas, les chambres, les activités, les veillées, ils risquent fort de tisser des liens et de bien rigoler. Vous êtes prévenus.

 

#2 – Il ou elle pourrait avoir un coup de blues…et apprendre à le surmonter

Il faut que vous le sachiez : la boule au ventre la veille du départ, les pleurs sur le quai de la gare, les trémolos dans la voix au téléphone, ça n’est pas feint mais ça ne dure pas. En colo, il y a un peu trop de copains, d’activités et d’animateurs pour que ces coups de blues persistent. L’enfant découvre tôt ou tard qu’il est capable de s’amuser en dehors de son environnement familier et qu’il peut surmonter ce qui l’angoissait tant. Ne vous confrontez pas à tant d’ingratitude.

 

#3 – Il ou elle pourrait développer son autonomie et sa confiance en soi

En vie quotidienne ou en activité, les enfants et les jeunes vont faire des choses qu’ils n’ont pas forcément l’habitude de faire à la maison : selon l’âge, ça va de la faculté de se shampooiner tout seul à celle de faire à manger pour un groupe d’amis en passant par l’apprentissage du vélo. La colonie de vacances accélère un peu-beaucoup les acquis sur le chemin de l’autonomie, ne soyez pas surpris s’ils vous montrent fièrement ce qu’ils ont appris sans vous pendant leur séjour. Faites mine de vous réjouir de voir qu’ils grandissent si vite.

 

#4 – Il ou elle pourrait se découvrir une vocation sportive ou artistique

L’ennui avec les activités – et avec un très grand choix d’activités –, c’est que ça plaît beaucoup aux enfants et aux ados. Ils s’amusent, ils progressent, et ils se parfois prennent de passion pour l’activité qu’ils ont découverte pendant leurs séjours : équitation, escrime, rugby, tennis, cirque, théâtre, canoë, cuisine, voile, etc. A tel point qu’il pourrait avoir l’audace de vouloir revenir en colo. Soyez fermes, dites non aux passions.

 

#5 – Il ou elle pourrait vivre des moments uniques et magiques

Chez VIVA, on essaie de faire plutôt dans l’extra-ordinaire et le grandiose. L’idée c’est de faire rêver les enfants, à grande échelle, de leur offrir des moments qu’ils n’auraient pas l’opportunité de vivre ailleurs. Participer au Son et Lumière du Château de Saint-Fargeau, se balader à l’aube avec les poneys, vivre comme une princesse du Moyen-âge ou comme un Indien du Far West, faire un trek en Himalaya… ça ne s’oublie pas, ce sont des souvenirs qui marquent à vie et mettent la barre très haut. Ça prend trop de place les rêves et les souvenirs, ne vous encombrez pas.

 

#6 – Il ou elle pourrait apprendre à se connaître (et donc vous surprendre)

Hors du contexte scolaire, hors du contexte familial, certains enfants et certains jeunes se révèlent en colo. Dans un environnement nouveau, avec des gens nouveaux, sans étiquettes, sans pression, il ou elle peut s’épanouir différemment, exprimer d’autres facettes de sa personnalité. C’est une parenthèse, une rupture avec le quotidien, des souvenirs et des moments qui lui appartiennent. Mais c’est fou que cet enfant qui fait le pitre sur les photos du blog ressemble au vôtre…

 

#7 – Vous pourriez être obligé de partir en vacances en amoureux

Vous retrouver en couple, sans les enfants, pour un week-end, une semaine, deux semaines. Profiter d’être à deux et du temps présent, voir les amis, aller voir n’importe quel film qui ne soit ni un Pixar ni un Disney, voyager, faire ce qui vous plaît, du sport extrême, lire ou far niente… L’angoisse. Ne les laissez pas partir.

 

#8 – Vous pourriez être obligé de vous reposer (un peu)

Quelle horreur !

---

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux ou par mail avec ce lien : https://blog.vacances-viva.com/blog-colonies/8-bonnes-raisons-de-ne-pas-inscrire-votre-enfant-ou-votre-ado-en-colo/

Restez informés de nos actualités en suivant nos pages Facebook et Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2013 Vacances Viva
Powered by <>